Réduction mammaire

La réduction mammaire par le Dr Runge - Paris et Beauais (Oise)

Il s’agit de femmes présentant un volume mammaire trop important qui sera responsable d’une distension cutanée entraînant une chute progressive des seins. Le retentissement fonctionnel est souvent très important avec des douleurs dorsales, une gêne pour le sport, le travail, l’habillement, une irritation sous les seins..
L’intervention consiste en une réduction mammaire et un remodelage du sein ( pexie mammaire) pour lui donner une jolie forme avec un volume harmonieux avec la silhouette. Il est également réalisé une réduction des aréoles ( taille des aréoles souvent trop élargie avant l’intervention)

Prendre rendez-vous
Voir les Résultats

En résumé : l’opération de réduction mammaire

  • Objectif : réduire et remodeler les seins
  • Anesthésie : générale
  • Durée d’intervention : 1h30
  • Hospitalisation : 2 jours
  • Cicatrices de réduction mammaire : soit périaréolaire et verticale, soit en T inversé en fonction de l’importance de la ptôse
  • Suites post-opératoires et convalescence après réduction mammaire : peu de douleurs après réduction mammaire, traitement antalgique si nécessaire
  • Pansements réguliers par une infirmière pendant 15 jours
  • Port d’un soutien-gorge pendant 1 mois
  • Arrêt de travail : 15 jours en moyenne
  • Pas de sport pendant 1 à 2 mois
  • Protection solaire pendant 1 an (écran total ou maillot)
  • Prise en charge sécurité sociale : si la réduction est suffisamment importante (supérieure à 300 g par sein)

But de l’opération

Le but de l’intervention est de diminuer le volume des seins, de corriger une éventuelle ptose mammaire ou asymétrie afin de retrouver une poitrine harmonieuse tout en respectant la morphologie de la patiente.

Préparation de l’intervention chirurgicale

Un bilan de préparation à l’opération devra être réalisé conformément aux prescriptions et la patiente devra consulter l’anesthésiste au minimum 2 jours avant l’opération.
En plus des examens pré-opératoires, la patiente doit réaliser un bilan radiologique du sein : mammographie/échographie
La patiente devra veiller à ne prendre aucun médicament contenant de l’aspirine dans les 10 jours avant l’intervention.
L’arrêt du tabac est nécessaire, au moins 1 mois avant l’intervention pour une meilleure cicatrisation et la patiente devra éventuellement stopper temporairement la prise de son contraceptif oral en cas de facteur de à risques (obésité, mauvais état veineux ; trouble de la coagulation).

Déroulement de l’intervention chirurgicale de réduction mammaire

La réduction mammaire est faite sous anesthésie générale. Le chirurgien procède à une ablation du tissu glandulaire en excès, le volume glandulaire restant est remodelé et l’aréole est remontée en bonne position. L’intervention peut durer entre 2 et 4 heures selon l’hypertrophie et le chirurgien. Systématiquement, les tissus enlevés sont envoyés à un laboratoire spécialisé pour être examinés au microscope.

Afin d’assurer un bon galbe et une bonne tenue aux seins, la peau en excès est retirée ce qui amène des cicatrices après réduction mammaire généralement en forme de T inversé avec 3 composantes :

  • Péri-aréolaire au pourtour de l’aréole entre la peau brune et la peau blanche
  • Verticale, entre le pôle inférieur de l’aréole et le sillon sous-mammaire
  • Horizontale, dissimulée dans le sillon sous-mammaire

 

La longueur de la cicatrice horizontale dépend de l’importance de l’hypertrophie et de la ptose. En fin d’intervention un pansement modelant la poitrine est réalisé avec des bandes élastiques. Parfois on peut supprimer la cicatrice horizontale, notamment si l’hypertrophie et la ptose sont modérées, et de n’avoir que les cicatrices péri-aréolaire et verticale. L’intervention peut avoir lieu dès la fin de la croissance mammaire de la patiente et tout au long de sa vie. Une grossesse suivie d’un allaitement sont le plus souvent possibles mais il est conseillé d’attendre au minimum 6 mois après l’opération. Enfin, le risque d’un cancer du sein n’est pas augmenté après une plastie mammaire de réduction.

Les suites opératoires et convalescence après réduction mammaire

Les douleurs après réduction mammaire sont le plus souvent peu importantes ( simples tiraillements au niveau des cicatrices) Un traitement antalgique simple permet si besoin d’atténuer les éventuelles douleurs après opération.

Un œdème, des ecchymoses peuvent être constatés sur les seins et accompagnés d’une gêne lorsque la patiente lève les bras. Un pansement plus léger remplacera le premier au bout de 48h.

La patiente peut sortir 1 à 3 jours après l’opération et devra revenir en consultation au 7ème-8ème jour. Un soutien-gorge assurant une contention correcte remplacera le pansement. Il devra être porté pendant environ 1 mois nuits et jours. Si les fils de suture ne sont pas résorbables, ils devront être retirés entre 8 et 15 jours après l’intervention. Un arrêt de travail d’une dizaine de jour est souvent nécessaire et conseillé.

L’activité sportive pourra être reprise environ 2 mois après l’intervention.

Les complications après une réduction mammaire

Il s’agit d’une intervention chirurgicale comportant des risques comme toute intervention chirurgicale.(cf fiche d’information)

Il y a deux types de complication : la première est liée à l’anesthésie et la seconde est liée à la chirurgie en elle-même.

Le rendez-vous avec l’anesthésiste permet d’informer le patient des risques liés aux produits utilisés qui peuvent parfois amener des réactions imprévisibles.

Concernant l’intervention chirurgicale, en choisissant un Chirurgien qualifié et formé pour ce type de chirurgie, vous limitez les risques mais ne seront toutefois pas complètement supprimés.

Le résultat et les imperfections

Généralement il faut attendre un an pour juger le résultat final d’une réduction mammaire. Cette intervention s’accompagne le plus souvent de répercussions positives d’un point de vue psychologique, sportif ou encore sur l’équilibre du poids.

Les cicatrices s’estomperont au fil du temps pour devenir quasi invisibles en 12 à 18 mois et devront tout de même être surveillées tous les 3 à 6 mois pendant 1 an.

Les cicatrices pourront parfois être plus épaisses et douloureuses ( cicatrices hypertrophiques  ou chéloïdiennes surtout sur les peaux noires et asiatiques : c’est un excès de cicatrice fabriqué par la patiente lors de la cicatrisation). Un traitement local des cicatrices sera alors mis en oeuvre.

Les seins opérés restent naturels et sensibles aux variations d’hormones et de poids. Une asymétrie des seins peut toutefois persister.

  • Réduction mammaire : photos avant et après par Dr Runge, chirurgien esthétique à Paris et Beauvais (Oise)
  • La réduction mammaire, photos - Dr Runge, chirurgien esthétique Paris et Beauvais (Oise)
  • Le résultat de la réduction mammaire par Dr Runge, chirurgien esthétique à Paris et Beauvais (Oise)
  • Réduction mammaire, photos par Dr Runge, chirurgien esthétique Paris et Beauvais (Oise)
  • Photos réduction mammaire avant et après par Dr Runge, chirurgien esthétique Paris et Beauvais (Oise)
  • Photos du résultat de la réduction mammaire par Dr Runge, chirurgien esthétique Paris, photos avant/après
  • Dr Runge, photos avant et après la réduction mammaire - Paris et Beauvais (Oise)
  • Photos avant et après d'une réduction mammaire - Dr Runge, Paris et Beauvais (Oise)
  • photos avant et après de la réduction mammaire à Paris par Dr Runge, chirurgien esthétique et Beauvais (Oise)
  • 1 - Avant réduction mammaire :

    Patiente de 30 ans présentant une hypertrophie mammaire avec ptose.

    1 - Après réduction mammaire :

    Résultat 1 an après réduction mammaire. Les aréoles ont été remontées et les seins remodelés avec cicatrices en T inversé.
  • 2 - Avant réduction mammaire :

    Patiente de 18 ans présentant une hypertrophie mammaire.

    2 - Après réduction mammaire :

    Résultat 1 ans après réduction mammaire avec cicatrices en T inversé.
  • 2 - Avant réduction mammaire :

    Les aréoles regardent vers le bas.

    2 - Après réduction mammaire :

    Les aréoles ont été remontées et regardent vers le haut.
  • 3 - Avant réduction mammaire :

    Patiente de 33 ans présentant une hypertrophie mammaire de moyenne importance avec forte ptose mammaire donnant une forme disgracieuse aux seins.

    3 - Après réduction mammaire :

    Résultat 16 mois après réduction mammaire. Les seins ont été réduits et les aréoles remontées avec cicatrices en T inversées.
  • 3 - Avant réduction mammaire :

    Les aréoles regardent vers le bas.

    3 - Après réduction mammaire :

    Les aréoles ont été remontées et regardent vers le haut.
  • 4 - Avant réduction mammaire :

    Patiente de 17 ans présentant une hypertrophie mammaire avec gêne fonctionnelle importante.

    4 - Après réduction mammaire :

    Résultat 6 mois après réduction mammaire. Les cicatrices sont encore roses.
  • 4 - Avant réduction mammaire :

    Les aréoles regardent vers le bas.

    4 - Après réduction mammaire :

    Les aréoles ont été remontées et regardent vers le haut.
  • 5 - Avant réduction mammaire :

    Patiente 25 ans présentant une hypertrophie mammaire et gêne fonctionnelle importante avec petite ptose.

    5 - Après réduction mammaire :

    Résultat 6 mois après réduction mammaire.
  • 6 - Avant réduction mammaire :

    Patiente de 29 ans présentant une hypertrophie mammaire avec avec ptose importante.

    6 - Après réduction mammaire :

    Cicatrices en T inversé ou “ ancre de marine” 1 an après réduction mammaire.

Les tarifs de la réduction mammaire

Si l’opération est prise en charge par la Sécurité Sociale, l’intervention peut être prise en charge par votre mutuelle

Si prise en charge par la Sécurité Sociale
Réduction mammaire 1 500€ à 2 500€
Cette page vous a plu ? Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles


1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...

Commentaire